Un site du Le STIF avec Préfet de la région ile-de-France Région Ile de France Département Seine-Saint-Denis SNCF

Les interviews

 

n°1 : les aménagements paysagers (décembre 2015)

espace
Interview de l’architecte du projet et du directeur de la maîtrise d’oeuvre

Comment la dimension paysagère a-t-elle été intégrée aux contraintes générales du projet ?

L’insertion d’un tramway dans des villes denses doit prendre en compte de nombreuses contraintes techniques nécessaires au bon fonctionnement du système de transport. Mais nous sommes aussi très attentifs à la dimension paysagère du projet. Ainsi, plusieurs espaces publics réaménagés ont été conçus comme de nouveaux espaces verts. L’emplacement du mobilier urbain ou les déviations de réseaux souterrains sont également définis en fonction du projet d’aménagement paysager.
Notre rôle est donc de veiller en permanence à ce que chacun intègre pleinement le projet paysager dans ses interventions.

Quels ont été vos objectifs et partis-pris lors de la définition du projet en termes de paysage ?

L’enjeu de notre travail est avant tout de créer une trame végétale qui s’insère dans un espace urbain dense pour former un ensemble cohérent. Ce projet s’installe dans la continuité de la forêt de Bondy. Nous avons donc sélectionné des essences d’arbres variées. Elles offriront une diversité de couleurs rappelant la forêt, où elles sont déjà présentes. La plateforme engazonnée sur laquelle circulera le tramway va renforcer cet effet de ruban vert descendant des bois vers la ville d’autant que le dénivelé est assez prononcé entre Les Pavillons-sous-Bois et Montfermeil.

Quels sont les points forts du projet d’aménagement paysager ?

Nous avons voulu proposer des espaces publics plus accueillants et plus apaisés. Là où il est actuellement difficile de circuler, nous créerons de petits espaces verts avec des bancs ou bien des cheminements plus accessibles et plus agréables pour les piétons. C’est notamment le cas au carrefour des Libertés ou encore sur la place Notre-Dame-des-Anges. En outre, aux Pavillons-sous-Bois et à Livry-Gargan, notre projet a la particularité de rappeler l’ambiance forestière de la forêt de Bondy.

photomaud leforestier
Maud Leforestier,  architecte (Richez Associés)
Photo Cordonnier Ghislain
Ghislain Cordonnier, directeur de la maîtrise d’oeuvre du Tram 4 (Egis Rail)

n°2 : le dispositif de proximité (octobre 2016)

espace
Interview de Jérôme Guillard, chargé de projet Tram 4 STIF 

JérômeEn tant que maître d’ouvrage, pourquoi avoir souhaité mettre en place un dispositif de proximité sur le terrain ?

Nous avons souhaité proposer au grand public un interlocuteur dédié qui puisse être disponible quotidiennement sur le terrain pour répondre à leurs questions. En plus des supports d’information envoyés régulièrement aux habitants, il nous est apparu essentiel que quelqu’un soit physiquement présent sur le territoire pendant la durée des travaux. C’est pour cette raison que nous avons recruté Yves-Christian Ndade en tant qu’agent d’information.

Par ce recrutement nous avons souhaité mettre en œuvre une action d’insertion sociale qui vise à favoriser l’accès ou le retour à l’emploi de personnes rencontrant des difficultés sociales et/ou professionnelles particulières. Résident de Clichy-sous-Bois, Yves-Christian Ndade était en recherche d’emploi depuis plusieurs mois. Après avoir suivi une formation complète pendant trois mois, ce poste d’agent d’information lui permettra, à terme, d’obtenir un titre professionnel d’agent de médiation.

espace

Interview d’Yves Ndade, agent d’information

YvesQuelles sont vos missions au quotidien ?

Depuis le 22 février 2016, ma mission principale est d’aller à la rencontre des riverains, lors de tournées sur les chantiers ou de permanences en mairies, afin de les renseigner ou d’entendre leurs observations sur le projet et les travaux.

Du lundi au vendredi, je me déplace d’une ville à l’autre (Les Pavillons-sous-Bois, Livry-Gargan, Clichy-sous-Bois et Montfermeil) et me tiens à la disposition du public pour répondre à toutes leurs questions ou remarques. Il est également possible de me contacter par téléphone.

Toutes les semaines, je tiens une permanence dans les mairies de chacune des villes concernées par le projet :

- à la Maison des services publics de Montfermeil, 4 rue Modigliani : tous les lundis de 14h à 16h ;
- au centre administratif de Livry-Gargan, place de la Mairie : tous les mardis de 14h à 16h ;
- à la Maison du Projet de Clichy-sous-Bois, Mail du Petit Tonneau, face au square du Chêne Pointu : tous les mercredis de 14h à 16h ;
- à la mairie des Pavillons-sous-Bois : tous les jeudis de 14 h à 16 h.

Enfin, le vendredi (de 10h à 12h30 et de 13h30 à 16h), j’accueille le public au local T4 Infos, situé 2 allée Romain Rolland à Clichy-sous-Bois.

 

N°3 : les travaux (décembre 2016)

espace
Interview d’Estelle BOURBON, chargée de Projet du Tram 4 STIF 

08.Estelle BourbonLes travaux de génie civil ont débuté à Clichy-sous-Bois. Le STIF est maître d’ouvrage. Pouvez-vous nous expliquer quel est le rôle du STIF dans le pilotage de cette nouvelle phase du projet ?

Pour les travaux de génie civil ainsi que tous les aménagements de façade à façade, le STIF devient le pilote de toutes les entreprises qui interviendront sur ce chantier, quel que soit leur domaine de compétences (construction de locaux techniques et des stations, aménagement d’espaces verts, voirie, système de transport, mobilier…). Il peut ainsi définir les règles de fonctionnement qui garantiront le respect du cadre de vie des habitants afin de minimiser les gênes occasionnées
par le chantier. Enfin, il veille également à la qualité des réalisations, dans le cadre budgétaire défini.

Dans cette nouvelle phase, comment poursuivez-vous le dialogue avec les élus et leurs services ainsi qu’avec les riverains ?

Le démarrage des travaux du tramway est une étape charnière entre la conception et la réalisation. À cet effet, l’équipe projet du Tram 4 entretient de nombreux échanges avec les élus pour définir les derniers ajustements des plans d’aménagement. C’est aussi pour le STIF, l’occasion de renforcer le dispositif d’information sur les travaux pour être au plus proche des riverains.

N°4 : le rôle des agents d’information (mai 2017)

 

Interview de Gabriel Cohen, agent d’information du Tram 4

Photo_Gabriel_2En tant qu’agent d’information du Tram 4, quelle est votre mission ?

Je fais le lien entre les habitants, les municipalités et le STIF. Je suis là pour répondre aux questions des riverains et les tenir informés de l’avancée des travaux. Si un riverain a une question précise, qui peut concerner le stationnement, la fermeture d’une rue, etc, il peut m’appeler et je fais mon maximum pour l’aider.

Je suis en contact régulier avec les chefs de chantier, cela permet d’avoir des informations à jour quant à l’avancée des travaux, à leur nature et au planning. Nous faisons plusieurs fois par semaine la tournée des chantiers sur l’ensemble du parcours, nous nous assurons que les piétons sont en sécurité sur l’ensemble des cheminements, que le balisage est en place et conforme.

En plus d’aller à la rencontre des riverains, pour les informer de l’avancée des travaux, l’un des rôles d’un agent d’information est de dialoguer avec les nombreux acteurs du territoire. Plusieurs projets sont en cours sur les quatre villes traversées par la future branche : le Grand Paris Express avec le métro 16 à Clichy – Montfermeil, le TZEN3 aux Pavillons-sous-Bois et à Livry-Gargan, le projet de rénovation (ORCOD-IN) du Bas-Clichy… Il est parfois difficiles pour les habitants de faire la distinction entre tous ces travaux. Nous devons donc nous tenir informés sur ces différents projets pour pouvoir répondre au mieux aux questions des habitants et leur transmettre l’information.

Comment travaillez-vous en collaboration avec ces acteurs ?

Nous rencontrons régulièrement les acteurs du territoire, notamment le personnel municipal des quatre villes, les agents d’information du Grand Paris Express, les Ateliers Médicis, la MOUS, afin de nous faire connaître auprès d’eux.

Nous dialoguons régulièrement avec eux pour nous tenir au courant de la vie du quartier et de leurs activités. Nous nous tenons aussi à leur disposition s’ils ont besoin d’informations, que ce soit pour eux-mêmes ou leur public.

Nous allons au-devant des habitants en les rencontrant sur le terrain : intervention dans les écoles, permanences dans des équipements de proximité, visites de chantier, déambulation avec des opérateurs urbains, quinzaine de la sécurité routière, rendez-vous clients SNCF, etc. C’est l’occasion de créer et renforcer les liens avec eux.

Notre but est d’être clairement identifié à la fois par les acteurs de terrain et par les habitants. Le projet du Tram 4 est un projet d’une grande ampleur, nous devons donc les accompagner dans les changements en cours.

N°5 : Près du chantier, soyez prudents (juin 2017)

Interview de Sylvain Cosse, préventeur, Colas Île-de-France Normandie

Quels conseils donneriez-vous aux usagers, piétons, cyclistes ou automobilistes, qui croisent les chantiers du Tram 4 entre Les Pavillons-sous-Bois et Montfermeil ?
Lorsque l’on est motorisé, il est indispensable de ralentir à l’approche d’un chantier. Si l’on est à pied, il est important d’utiliser les cheminements mis en place. Plus généralement, près d’un chantier, il faut être très attentif à ce qui nous entoure.

Les emprises de chantier changent souvent. Comment votre équipe s’organise-t-elle pour adapter la signalisation routière et piétonne au fur et à mesure ?

Nous étudions de près toute la zone où nous projetons d’ouvrir un chantier afin de repérer les points sensibles tels que écoles, marchés, lieux de culte, traversées piétonnes et carrefours… Nous travaillons aussi en étroite collaboration avec les services techniques des villes et les opérateurs de transports en commun afin de définir les déviations les plus adaptées, si nécessaire. À partir de là, nous prévoyons la mise en place d’une signalisation et d’un balisage appropriés à tous les usagers de la voirie y compris les piétons.
Les chantiers ne sont pas des terrains de jeu et comportent un certain nombre de dangers. Comment vos équipes sont-elles préparées pour les éviter ?
Afin d’éviter les accidents, chaque travailleur est informé par un livret d’accueil des consignes de sécurité à respecter. Et pour entrer sur le chantier, chacun doit porter au minimum un casque, un gilet et des chaussures de sécurité. Ensuite, les chefs de chantier revoient chaque début de semaine avec leurs équipes, les risques potentiels et les moyens de les prévenir. C’est grâce à cette sensibilisation permanente que les incidents sont minimisés.

 

xxx

ANRU

L’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine est un Etablissement public industriel et commercial (Epic) créé par la loi d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine du 1er août 2003. L’ANRU a pour mission de contribuer, dans un objectif de mixité sociale et de développement durable, à la réalisation du programme national de rénovation urbaine (PNRU) dans tous les quartiers classés en zone urbaine sensible. En savoir plus : http://www.anru.fr/

Accéder au Glossaire

Atelier-garage

Un atelier-garage a pour fonctions principales le nettoyage - intérieur et extérieur - des rames, la maintenance préventive et corrective, ainsi que le garage des rames en fin de service.

Accéder au Glossaire

concertation

La concertation est un temps d’information et d’échanges avec le public en vue d’une décision sur un projet.

Accéder au Glossaire

Contrat de projets État-Région (CPER)

Un contrat de plan État-région est un document contractuel, d’une durée de sept ans, par lequel l'État et une région s'engagent sur la programmation et le financement pluriannuels de projets importants tels que la création d'infrastructures ou le soutien à des filières d'avenir. D'autres collectivités (départements, communautés urbaines...) peuvent s'associer à un CPER à condition de contribuer au financement des projets qui les concernent. En Île-de-France, le CPER 2015-2020 a été signé le 16 février 2015. Ce 6e contrat de plan prévoit 7,3 milliards d’euros d’investissements publics d’ici 2020 : 4,420 Mds € côté Région et 2,894 Mds € côté État. Il s’articule autour de quatre volets : - Volet mobilité multimodale, - Volet enseignement supérieur et recherche, innovation, numérique et emploi, - Volet transition écologique et énergétique, - Volet territorial.

Accéder au Glossaire

DOCP

Le Dossier d’Objectifs et de Caractéristiques Principales est le support du STIF pour présenter ses projets au stade des toutes premières études (études préalables). Il est élaboré sur la base des études d’opportunité et de faisabilité et approuvé par le Conseil du STIF. Sur la base de ces études, une consultation du public est organisée (concertation préalable) afin de les informer sur le projet et de recueillir ses avis et suggestions.

Accéder au Glossaire

Enquête publique

L’enquête publique est la dernière phase de consultation réglementaire du public avant la mise en œuvre du projet. Elle a pour objet d’assurer l’information et la participation du public ainsi que la prise en compte des intérêts des tiers lors de l’élaboration des décisions susceptibles d’affecter l’environnement. Les observations et propositions recueillies au cours de l’enquête sont prises en considération par le maître d’ouvrage et par l’autorité compétente pour prendre la décision.

Accéder au Glossaire

Etudes complémentaires

Les études complémentaires précisent davantage le(s) tracé(s) soumis à la concertation.

Accéder au Glossaire

Garant

Le garant est une personnalité indépendante nommée par la Commission nationale du débat public (CNDP), dont le rôle est d’apporter toutes les garanties de sincérité et de transparence dans l’information qui est mise à la disposition du public, tant dans les documents que lors des débats dans chaque commune. En revanche, il ne se prononce pas sur le fond du projet et n’est pas non plus l’organisateur de la concertation.

Accéder au Glossaire

Maillage

Le terme « maillage » est généralement utilisé pour désigner l’ensemble des connexions entre les lignes de transports collectifs de manière à constituer un réseau organisé et connecté: métro, tramway, bus....

Accéder au Glossaire

Maître d’ouvrage

Le maître d’ouvrage est le responsable principal d’un projet. Il doit s’assurer de la faisabilité et de la pertinence du projet. II détermine sa localisation et définit ses différentes étapes de réalisation. Il établit le budget global et assure le suivi des coûts et des délais. Le maître d’ouvrage programme également le processus de réalisation et sélectionne les maîtres d’œuvre et les entrepreneurs qui les exécuteront.

Accéder au Glossaire

Modes actifs

Les modes actifs désignent des modes de transport non motorisés comme la marche, mais pouvant être mécanisés comme le vélo, les rollers, la planche à roulettes, etc. Outre leurs bénéfices pour la santé, ces modes dépourvus de motorisation ne consomment aucune énergie fossile et ne dégagent aucun polluant atmosphérique et aucun gaz à effet de serre. L’expression « modes actifs » remplace peu à peu celle de "modes doux" et permet d’appréhender de manière plus positive ce type de déplacements.

Accéder au Glossaire

Requalification urbaine

À l’occasion de grands projets tels que la construction d’un tramway, les espaces publics extérieurs et/ ou les bâtiments situés sur la zone de travaux sont réorganisés et améliorés. L’objectif d’une requalification est d’embellir le quartier concerné par le projet et le rendre plus agréable à vivre pour tous. Cette opération peut aussi se réaliser dans le cadre d’un projet de renouvellement urbain. Les actions de requalification urbaine impliquent différents acteurs locaux pour la création d'une voie, le déplacement d'un équipement, la démolition d'un bâtiment, etc.

Accéder au Glossaire

Schéma de principe

Le schéma de principe désigne les études menées à la suite de la concertation préalable ou du débat public sur un projet, et servant de support au dossier d’enquête d’utilité publique. Le dossier de schéma de principe définit précisément la consistance d’une opération d’aménagement, analyse ses effets tant pour la collectivité que pour l’entreprise exploitante, et doit justifier le choix du mode de transport collectif à retenir. Il précise également le coût et le calendrier du projet. Après approbation par le Conseil du STIF et enquête d’utilité publique, le schéma de principe permet au préfet concerné de qualifier le projet de « projet d’intérêt général », garantissant sa prise en compte dans les documents d’urbanisme.

Accéder au Glossaire

SNCF mobilités

Issu de la réforme ferroviaire du 4 août 2014, SNCF Mobilités assure l’ensemble des activités d’exploitation des services de transport ferroviaire. SNCF Mobilités est notamment en charge de Transilien, nom du réseau desservant principalement les gares d’Île-de-France. Avec plus de 6 000 trains quotidiens desservant 381 gares et transportant 2,9 millions de voyageurs par jour, Transilien assure les deux tiers des voyages SNCF en faisant rouler 40% des trains sur 10% du réseau ferré national.

Accéder au Glossaire

STIF

Le STIF imagine, organise et finance les transports publics pour tous les Franciliens. Le STIF, composé de la Région Île-de-France, de la Ville de Paris et des sept autres départements franciliens, porte la vision de l’ensemble des transports d’Île-de-France (train, train-rer, métro, tram, Tzen et bus). Ainsi, il décide et pilote les projets de développement et de modernisation de tous les transports, dont il confie l’exploitation à des transporteurs.

Accéder au Glossaire

Taux de motorisation

Le taux de motorisation est le nombre moyen de véhicule(s) possédé par ménage. En 2010, le taux de motorisation moyen en Ile-de-France était de 0,99, avec de fortes disparités entre Paris et la 1ere et la 2e couronne. Des dynamiques différentes sont en effet constatées en fonction de la zone de résidence sur la dernière décennie : baisse du taux de motorisation assez prononcée à Paris, niveau constant en petite couronne et augmentation mesurée en grande couronne. Plus d'informations sur le site de l'Omnil : http://www.omnil.fr/IMG/pdf/egt2010_voiture_bd-2.pdf

Accéder au Glossaire

Transport en commun en site propre

Un Transport en Commun en Site Propre est un mode de transport bénéficiant d’une voie de circulation qui lui est réservée. Le TCSP peut être plus largement défini par un système incluant un matériel roulant performant, disposant de la priorité aux carrefours, un bon niveau de service (fréquence, amplitude horaire, capacité…), une plateforme protégée de la circulation. On distingue le transport en site propre intégral (métro), du site propre partiel (tramway et autobus), qui est en majeure partie implanté hors des emprises de la chaussée, mais qui rencontre aux carrefours et intersections la voie publique ouverte aux autres modes de transport.

Accéder au Glossaire

Tram-train

Le tram-train est un véhicule capable de circuler en ville comme un tramway, mais également sur les voies du réseau ferré national comme un train régional.

Accéder au Glossaire

Agenda 21

L'Agenda 21 est un programme d'actions locales pour le 21e siècle orienté vers le développement durable : la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, la production de biens et de services durables, la protection de l'environnement. Les collectivités locales peuvent adopter au niveau local un Agenda 21. Il formule notamment des recommandations en matière de développement social, économique, environnemental.

Accéder au Glossaire

Branche d’une ligne de transport collectif

La branche d'une ligne de transport collectif est un axe qui relie le tronc commun d’une ligne à l’un de ses multiples terminus.

Accéder au Glossaire

CNDP

Commission nationale du débat public. La CNDP est chargée de veiller au respect de la participation du public dans le cadre des différentes étapes de dialogue et de conseiller, à leur demande, les autorités compétentes et tout maître d'ouvrage sur toute question relative à la concertation. Elle intervient en particulier lorsque le projet d’aménagement ou d’équipement proposé est d’intérêt national, présente de forts enjeux socio-économiques ou encore si il a des impacts significatifs sur l’environnement ou l’aménagement du territoire.

Accéder au Glossaire

Commissaire enquêteur

Le commissaire enquêteur est une personne choisie pour ses compétences ou qualifications particulières dans le domaine technique de l’opération soumise à enquête ou en matière d’environnement. Il est désigné par le Président du Tribunal administratif qui s’assure auparavant qu’il présente toutes les garanties d’impartialité et d’indépendance par rapport à l’enquête qui lui est confiée. Le commissaire enquêteur est garant du bon déroulement de l’enquête publique : donner accès au public à une information complète sur le projet ; lui permettre de présenter ses observations sur le projet. À l’issue de l’enquête publique, le commissaire enquêteur rédige un rapport dans lequel il décrit le déroulement de l'enquête, il analyse les observations reçues et fait part de ses conclusions. Il émet, selon le cas, un avis favorable, favorable avec conditions ou défavorable.

Accéder au Glossaire

Concertation préalable

La concertation préalable est un temps d’information et d’échanges avec le public en vue de présenter l’opportunité et les caractéristiques principales du projet. Elle a pour objectif de recueillir les remarques et avis de tous les acteurs du territoire sur les grands principes et les objectifs du projet. La concertation doit permettre de répondre aux interrogations des habitants liées aux changements engendrés par le projet et d’enrichir le projet en intégrant au mieux les besoins et les attentes des parties prenantes du projet pour construire une (des) solution(s) partagée(s).

Accéder au Glossaire

Convention Particulière Transport

Signée le 26 septembre 2011 par la Région et l’État, elle apporte un financement à hauteur de 2,8 milliards d’euros (60 % étant apportés par la Région et 40 % par l’État) pour accélérer le développement de projets de transports en commun déjà prévus par le Contrat de projets 2007-2013 et le Plan Espoir Banlieues, mais aussi lancer un programme d’opérations complémentaires.

Accéder au Glossaire

Déclaration de projet

La déclaration de projet est rédigée à l’issue de l’enquête publique, par laquelle la personne publique responsable du projet se prononce sur l'intérêt général de l'opération projetée. Elle prend en considération l'étude d'impact, l'avis de l'autorité administrative de l'Etat compétente en matière d'environnement et le résultat de la consultation du public. Elle précise notamment les engagements du maître d’ouvrage pour respecter les recommandations de la commission d’enquête.

Accéder au Glossaire

Grand Paris Express

Le projet Grand Paris Express consiste à réaliser un «métro automatique régional» en rocade autour de Paris. Le Tram 4 sera en correspondance avec les Métros 15 (à Bondy) et 16 (à Clichy-Montfermeil). En savoir plus : http://www.societedugrandparis.fr/projet#la-carte-du-projet

Accéder au Glossaire

Lignes de transport structurantes

Certaines lignes sont ainsi qualifiées lorsqu’elles remplissent un rôle majeur dans la desserte d’un ou plusieurs secteurs, en termes de déplacements, économiques et sociaux.

Accéder au Glossaire

Maître d’œuvre

La maîtrise d’œuvre désigne la personne ou l’entité chargée, par le maître d’ouvrage, de la conception et du suivi des travaux. Les maîtres d'œuvre conçoivent les plans, organisent, supervisent et coordonnent les différents spécialistes qui travaillent avec eux sur le projet. Ils proposent une solution technique et esthétique respectant le budget global et les délais indiqués par le maître d’ouvrage.

Accéder au Glossaire

Métro automatique

Un métro automatique est un métro sans conducteur, piloté depuis le Poste de Commandement Centralisé (PCC). Chaque rame est surveillée en permanence depuis le PCC. Ce type de métro permet d’augmenter la fréquence des métros. Il est déjà utilisé plusieurs lignes du métro parisien avec succès. Les Métros 15 et 16 du Grand Paris Express seront automatiques.

Accéder au Glossaire

Plan de Déplacements Urbains de l’Île-de-France

Le Plan de déplacements urbains d’Ile-de-France, élaboré par le STIF en 2011, est un document de planification et de programmation qui définit les objectifs à atteindre et les actions à entreprendre pour organiser de façon durable les déplacements des Franciliens. Les mesures envisagées doivent permettre d’organiser le transport des personnes et des marchandises (transports collectifs, deux-roues, taxis, automobiles, camions, trains…), ainsi que les politiques de stationnement ou encore d’exploitation routière. En outre, ce plan intègre également des questions d’aménagement, indissociables des problématiques de transport. Le PDUIF doit être compatible avec le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF), dont il permet de décliner de manière opérationnelle le volet transport.

Accéder au Glossaire

Poste de Commande Centralisé

Le poste de commande centralisé est un lieu unique de contrôle mis en place pour favoriser de manière optimale la sécurité des voyageurs et la fluidité du trafic d’une ligne. Des écrans de contrôle permettent au personnel de suivre le trajet des rames, de savoir ce qui se passe sur le réseau et d'intervenir immédiatement si cela est nécessaire.

Accéder au Glossaire

Restructuration du réseau de bus

L’arrivée d’un nouveau mode de transport implique le plus souvent de revoir l’organisation du réseau de bus. L’objectif est d’offrir aux usagers les meilleures correspondances et une desserte optimisée pour l’ensemble de leurs trajets, en bus ou en tramway. Cette réorganisation est étudiée pendant plusieurs années en amont de la mise en service du projet de transport, en concertation avec les acteurs locaux.

Accéder au Glossaire

Site de maintenance et de remisage

Un site de maintenance et de remisage est un site accueillant les infrastructures nécessaires aux fonctions d’exploitation (poste de contrôle, bureaux, salles de réunion, locaux du personnel…), de remisage (stationnement des rames) et de maintenance (hall de réparation et d’entretien, station-service et station de lavage) des tramways.

Accéder au Glossaire

Travaux concessionnaires

Les travaux concessionnaires concernent les déviations de réseaux souterrains (eau, assainissement, télécommunications,…), menés préalablement aux travaux du tramway pour dégager le sous-sol de la plateforme. Ils sont réalisés par les gestionnaires des réseaux.

Accéder au Glossaire

Travaux d’infrastructure

Les travaux d'infrastructure concernent directement la construction du tramway (plateforme, aménagements de voirie, stations,…). Ils font suite aux travaux concessionnaires et sont pilotés par le(s) maître(s) d'ouvrage du projet.

Accéder au Glossaire

Travaux par phase

Le phasage des travaux permet de réaliser un projet en plusieurs étapes en fonction de certaines contraintes (techniques ou financières), tout en minimisant l’impact des travaux sur l’environnement extérieur.

Accéder au Glossaire

Retour haut de page
Menu